3 pistes pour une formation scalable

Scalabilité… Derrière cet anglicisme (one more !), une formation capable d’évoluer, c’est-à-dire d’atteindre le plus grand nombre d’apprenants avec des services individualisés, sans rien céder sur son niveau d’efficacité et de qualité… Préalable à la scalabilité de la formation : sa digitalisation.

Un concept issu de l’informatique

Scalabilité : caractéristique d’un système d’information (hardware, software) qui, sous la pression de la demande, peut monter en charge / être massivement déployé sans perte de fonctionnalité ni de performance.

On demande aujourd’hui à la formation de répondre à une demande qui croît exponentiellement en volume (nombre d’apprenants, variété des contenus de formation) ; cette réponse doit être individualisée, toujours plus rapide, quel que soit le besoin exprimé ; elle doit évoluer en permanence… Aujourd’hui on demande à la formation d’être scalable ! 

Suggestion aux équipes formation : démarrer une conversation au sujet de la scalabilité avec un correspondant IT, car il y a beaucoup à apprendre des équipes informatiques sur les aspects techniques et humains du déploiement massif / progressif d’un SI… Une conversation qui permettra aussi d’y voir plus clair sur la scalabilité de la plateforme LMS (qui n’est qu’un SI parmi d’autres, et pas toujours prioritaire pour les équipes IT) !

Formation scalable : 1 préalable et 3 pistes

Dans son format de cours en salle, la formation n’est pas scalable ; elle reste réservée à une élite (au moins en regard des énormes besoins de formation que le cours en salle ne permet pas de couvrir). A contrario, la digitalisation est le préalable d’une formation scalable… 

Il s’agit cependant de meubler cet objectif – une formation évolutive et capable de répondre au plus large spectre de besoins individualisés d’une population toujours plus vaste sans perte d’efficacité ni de qualité – par des actions concrètes.

#1 Multiplier les contenus, multiplier les auteurs

Les Directions Formation n’ont pas d’autre choix que de multiplier les contenus pédagogiques digitaux si elles veulent que leur catalogue de formations couvre […]

Lire l’article

Source : Michel Diaz – e-learning-letter.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.