55 % des salariées françaises prêtes à démissionner en cas d’inégalités salariales femmes-homme

Alors que le gouvernement a institué en janvier 2019 un « index de l’égalité salariale femmes – hommes », ADP publie une étude sur le sentiment des salariés européens à l’égard de leur environnement professionnel. Elle nous apprend qu’en France, plus d’une femme sur deux envisagerait de quitter son emploi en cas d’inégalités salariales dans son entreprise.

 
« En Europe, où les femmes perçoivent en moyenne un salaire inférieur de 16 % à celui des hommes, la dénonciation des inégalités salariales entre hommes et femmes fait l’objet d’un soutien croissant », indique ADP dans sa dernière étude sur le sentiment des salariés européens à propos de leur environnement de travail.

Selon l’entreprise spécialisée dans la gestion des ressources humaines, plus d’un quart des salariés (27 %) européens estime ainsi qu’un « signalement des écarts de rémunération » devrait être mis en place dans leur organisation – une hausse de cinq points par rapport à la même étude réalisée en 2018. En France, ils sont 29 % à soutenir cette possibilité.

Selon le rapport d’ADP, qui a interrogé 10.585 salariés en Europe, dont 1410 en France, « la tolérance des salariés européens à l’égard des inégalités salariales de genre tend aussi à se réduire ». Ainsi, 60 % d’entre eux affirment qu’ils « envisageraient de rechercher un emploi ailleurs s’ils avaient connaissance de ce type de pratique inégalitaire au sein de leur entreprise ».

Les « Millenials », génération la plus hostile aux écarts de salaires

Dans le détail, les Italiens sont les plus susceptibles d’envisager la recherche d’un autre emploi en cas de découverte « d’écarts de rémunération injustes » dans leur entreprise (73 %), suivis des travailleurs britanniques et espagnols (68 %). « À l’autre extrémité du spectre, les Français sont moins enclins à prendre cette décision (46 %) », qui remporte surtout l’adhésion chez les femmes – 55 % d’entre elles partageant cette idée, contre 37 % des hommes. À noter que les […]

Lire l’article

Source : Fabien Soyez – courriercadres.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.