L’adaptabilité professionnelle, soft skill n°1 dans un monde qui change

Le 21e siècle est celui de l’accélération digitale et de l’innovation technologique en continu. Celui de la diversification des missions pour une même fonction et des environnements professionnels en mutation. Pour relever ces défis, une compétence s’avère clé : l’adaptabilité professionnelle. Sur quoi repose-t-elle et comment la développer ? Peut-on s’adapter au changement sans douleur ? docendi lance l’exploration.

Adaptabilité professionnelle : de quoi parle-t-on ?

Commençons par une définition proposée par le Professeur Mark Savickas en 1997 : « On nomme adaptabilité professionnelle l’ensemble des ressources et moyens mobilisables par un individu pour explorer les possibilités, prendre des décisions et planifier des actions en vue de réaliser des objectifs professionnels ».

Bien cerner cette notion et la compétence qui en découle implique de partir du monde de l’entreprise, en évolution permanente : de nouvelles régulations remplacent les anciennes voire parfois se juxtaposent ; les injonctions sont incessantes ; les changements de stratégie se multiplient. L’agilité des managers face au changement devient clé pour la survie des organisations. Pour l’ensemble des collaborateurs, l’adaptabilité professionnelle se fait décisive en vue d’assurer employabilité et bien-être.

La coach et ex-formatrice docendi Lorraine D’Huart [1] insiste pour sa part sur la dimension de réactivité et d’autonomie induite par l’adaptabilité professionnelle. « Il s’agit d’accepter l’évolution de certains paramètres au fur et à mesure, et de développer son propre mode d’ajustement. Certaines choses peuvent être contrôlées, d’autres seront mises en place au fil des évolutions. Les priorités changent et chacun doit pouvoir réactualiser les siennes à son niveau. »

Concrètement, comment nos capacités d’adaptation sont-elles challengées ? Sachant que nous en disposons tous, « bien que nous soyons sans doute davantage câblés pour conserver nos habitudes que pour changer [2] ». La résistance au changement est un mécanisme naturel.

L’adaptabilité professionnelle, ou comment s’ajuster à un monde qui change

Source : Project Management Institute (PMI) de Montréal. Par Corinne Prost, spécialiste  en  développement  du  Talent  et   Chargée  de  cours  en  comportement  organisationnel  à HEC Montréal.

La mise en œuvre de nouvelles méthodes organisationnelles, le fait de fixer de nouveaux objectifs ou la nécessité de maîtriser de nouvelles compétences techniques ou interpersonnelles, viennent rencontrer nos valeurs personnelles, nos sources de motivation, nos compétences ou nos préférences comportementales. Cela peut donner lieu à un antagonisme profond générateur de stress. Nous déployons alors des […]

Source : docendi.com

Lire l’article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.