Auto-entrepreneur : Un bilan mitigé, dix ans après

Dix ans après sa mise en place, plus d’un million de travailleurs sont inscrits sous le régime de l’auto-entrepreneur, rebaptisé entre temps micro-entrepreneur.

Les créations d’entreprises n’ont jamais été aussi dynamiques. Les immatriculations de micro-entreprises (+28%) augmentent plus que les créations d’entreprises individuelles classiques (+20%) ou de sociétés (+2%).

Deux créations sur cinq sont des micro-entreprises

En France, le nombre de créations d’entreprises a atteint des records, boosté par le statut du micro-entrepreneur (ex-autoentrepreneur) qui a bondi de près de 30%.

Ce régime mis en place en janvier 2009, a démocratisé la création d’entreprise en offrant aux travailleurs des démarches administratives allégées et une simplification des modes de calcul et de paiements des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu. Résultat: aujourd’hui, plus de deux créations sur cinq sont des micro-entreprises, selon les derniers chiffres de l’Insee publiés fin janvier 2019.

Tous les secteurs sont concernés mais celui des transports et de l’entreposage, incluant les livraisons à domicile, a été particulièrement dynamique dû notamment au développement des plateformes de mise en relation entre clients et travailleurs.

Côté entrepreneurs, le bilan est plus mitigé. Les revenus dégagés restent souvent faibles. Seuls 61% des micro-entrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires positif, d’après une précédente enquête de l’Insee publiée en 2018 sur les chiffres de 2015. En moyenne, le revenu dégagé par les autoentrepreneurs ne dépasse pas 440 euros/mois. Pour beaucoup la micro-entreprise apparaît comme un moyen d’arrondir ses fins de mois puisque 30% des micro-entrepreneurs cumulent même leur activité avec un travail salarié. La micro-entreprise montre également des difficultés à tenir sur la durée. Toujours d’après l’enquête de l’Insee, les trois quarts des […]

Source : Laura El Feky – cidj.com

Lire l’article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.