Le branding sur LinkedIn: partir (aussi) de soi

Si un réseau comme Facebook est plutôt associé aux anecdotes personnelles entre amis, LinkedIn devrait aussi être exploité de la sorte, selon le stratège Renaud Margairaz de la firme Éminence.

On découvre à peine LinkedIn. Plusieurs voient ce réseau comme un CV en ligne ou un endroit pour montrer sa crédibilité, mais en ce moment, c’est le premier contact générique. Il faut avoir un bon profil, parce que souvent, quand les gens tapent votre nom dans Google, c’est votre profil LinkedIn qui sort en premier, affirme le fondateur d’Éminence, une boîte de branding personnel.

Le contenu natif à l’avant

Au-delà d’avoir un bon profil, il est important de proposer du bon contenu.

LinkedIn favorise de plus en plus les interactions et valorise le contenu natif, c’est-à-dire directement créé à partir d’un profil plutôt que partagé de l’extérieur. «L’avantage, comparativement à Facebook, c’est que chaque contenu qui est liké ou commenté sur LinkedIn se repartage automatiquement. Ça donne donc accès à un réseau qu’on n’a pas à la base», explique Renaud Margairaz.

Le contenu partagé à partir d’une page professionnelle est beaucoup moins efficace que celui provenant d’un compte individuel. Il faut donc encourager ses employés à devenir de véritables ambassadeurs de l’entreprise. «La portée et l’engagement des publications individuelles sont beaucoup plus grands.»

Montrer l’humain derrière l’entreprise

Faire des publications pour annoncer de nouvelles embauches, pour remercier ses employés ou ses bénévoles, ou encore […]

Source : Gabrielle Brassard – infopresse.com

Lire l’article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.