Ce que vous coûtera vraiment votre surmenage

L’épuisement professionnel ou surmenage des entrepreneurs est fréquent, en particulier lors des premières étapes de la création de leur entreprise. Les symptômes sont nombreux : anxiété, désespoir, agitation, irritabilité et, pire, dépression. Pourtant, le vrai succès consiste à préserver sa vie personnelle.

Selon une étude menée par l’Université de Californie, 30% des entrepreneurs souffrent de dépression. Un chiffre alarmant – la dépression est l’une des principales causes de suicide – qui fait écho à la surmédiatisation d’entrepreneurs brillants qui réussissent leur vie. Alors comment vous assurer que vous dirigez votre entreprise sans foncer droit dans le mur ? Voici quatre signes avant-coureurs d’un épuisement professionnel imminent.

1. Vos journées de travail sont longues… mais pas seulement

Selon le Bureau of Labor Statistics américain, la plupart des fondateurs de petites entreprises travaillent près de 50 heures par semaine, soit au moins 16 heures de plus que la moyenne des travailleurs. Un autre sondage réalisé auprès des lecteurs du New York Enterprise Report a révélé que 25% d’entre eux travaillent 60 heures par semaine. Et ce ne sont pas les seules études démontrant les longues heures de travail des entrepreneurs.

La question de la santé mentale des entrepreneurs dépasse toutefois les longues journées de travail. Les entrepreneurs subissent également une pression immense car ils sont généralement responsables des moyens de subsistance des autres. Et s’ils n’ont pas d’employé, ils peuvent être stressés parce que leurs petites entreprises n’ont pas beaucoup de ressources sur lesquelles s’appuyer.

2. Vous êtes accro à votre entreprise

La création et la gestion de votre propre entreprise exigent un engagement énorme que peu de gens peuvent tenir. Mais pour ceux qui le peuvent, cet engagement peut rapidement se transformer en dépendance, c’est-à-dire en workaholism.

Selon une étude OnDeck, en vacances, environ deux tiers des entrepreneurs suivent l’évolution de leur entreprise au moins une fois par jour. Cela illustre l’attachement qu’ils ont envers leur projet et le fait que la plupart ne savent même pas qu’ils sont […]

Lire l’article

Source : Ayodeji Onibalusi – maddyness.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.