Comment l’IA et le digital bouleversent les besoins en compétences et comment s’y préparer

Le cabinet McKinsey profite de Viva Technology 2018 pour présenter les résultats de son nouveau rapport baptisé “The Future of Workplace”. Quels seront les nouveux besoins en compétences d’ici à 2030 ? Eric Hazan nous dévoile l’impact de IA et du digital dans le monde du travail et livre au passage quelques recommandations.

Dans les 15 prochaines années, on va assister à une nouvelle ‘révolution du travail’  qui va bouleverser  les emplois et les compétences de façon inédite“, déclare Eric Hazan, directeur associé senior chez McKinsey, à L’Usine Digitale. La différence par rapport aux précédentes révolutions ? “Contrairement aux autres révolutions (agricole, industrielle, électrique) c’est la première fois qu’on a du recul sur un tel phénomène, qu’on peut l’étudier et donc l’anticiper“, avance l’expert des problématiques des mutations du travail sous l’effet de la technologie et du digital.

Vers une explosion des besoins en compétences technologiques d’ici 15 ans

Pour encore mieux comprendre et anticiper ces changements, McKinsey a mené une étude baptisée “The Future of Workplace”. Dévoilé ce 24 mai 2018 à Viva Technology, le rapport met en lumière les changements à venir en matière de  besoins en compétences. Le cabinet de conseil a passé au crible 800 activités et 2000 tâches pour mettre en lumière 25 compétences et le nombre d’heures de travail qu’elles représentent. Résultat : l’automatisation et l’intelligence artificielle vont accélérer la transformation des besoins en compétences. Oui mais comment et pour quelles compétences ?

Peu surprenant, les besoins compétences technologiques explosent. “Elles augmentent de 75%“, précise Eric Hazan. Dans le détail, les besoins en compétences avancées en informatique et en programmation devraient ainsi augmenter de 90% entre 2016 et 2030, selon le rapport.  A l’inverse, les besoins en compétences dites “de base” ou en compétences physiques et manuelles sont en déclin. Tous les secteurs ayant recours à ce type de compétences seront touchés, mais dans des mesures différentes.

La naissances des cols neufs

Mais cela ne signifie pas pour autant que les compétences humaines vont disparaitre. “La demande de compétences sociales et émotionnelles sera en augmentation. Ce […]

Lire l’article

Source : Stéphanie Mundubeltz-Gendron – usine-digitale.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.