Comment l’intelligence artificielle peut-elle réinventer les ressources humaines ?

Transformation digitale et intelligence artificielle. Des expressions sur toutes les lèvres, et pour cause : l’évolution et le développement rapides des technologies affectent durablement toutes les entreprises. Et les ressources humaines n’y font pas exception.

Une étude de l’université d’Oxford baptisée « The Future of Employment » a examiné plus de 700 professions et les a classées selon le risque potentiel de disparition causé par une automatisation croissante. Or, dans ce classement, les professionnels des ressources humaines sont bien présents. Si les rôles les plus opérationnels sont les plus à risque, les managers sont également touchés. Pour éviter un tel scénario, une seule solution : savoir se réinventer et pouvoir se former en continu.

Automatisation des tâches à faible valeur ajoutée

L’intelligence artificielle, les algorithmes, l’automatisation et les logiciels professionnels destinés à faciliter le travail des services RH bouleversent des habitudes existantes ancrées parfois depuis des décennies dans le quotidien des entreprises.

Si on peut faire mieux, pour plus vite, avec moins d’erreurs et pour moins cher, pourquoi s’en priver ? Dans un registre un peu différent des ressources humaines, c’est ce que teste EDF avec ses services comptables pour l’automatisation des activités de rapprochement. Alors que l’automatisation d’une tâche coûte entre 10 000 et 30 000 euros à mettre en place, en plus des coûts tiers comme les licences et les serveurs, elle divise par 6 le temps nécessaire à consacrer à une mission en particulier.

Or, ce qui touche les comptables peut aussi concerner les professionnels des ressources humaines. Les tâches les plus susceptibles d’être automatisées étant généralement les plus répétitives, les plus chronophages et celles où une intervention humaine apporte très peu de valeur ajoutée.

Quelques exemples :

  • Processus de validation des vacances et des absences diverses (maladies, RTT, etc.).
  • Gestion des notes de frais.
  • Édition et validation des contrats de travail.
  • Organisation des formations.
  • Gestion des agendas et des réunions.

Pour les entreprises, automatiser ne veut toutefois pas forcément dire supprimer brutalement des postes. Ce changement n’a pas le même impact que la robotisation dans l’industrie. Mais cela signifie réorganiser ses ressources afin de […]

Lire l’article

Source : emlv.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.