Communication interne : la bataille des 5 minutes de temps libre

Jamais l’être humain n’a disposé d’autant de moyens de communication et d’accès à l’information. Paradoxalement, les collaborateurs sont de moins en moins informés sur leur entreprise, en dépit de la débauche de moyens engagés. Avoir des collaborateurs bien informés, c’est pourtant la base pour avoir des collaborateurs engagés, qui s’investissent parce que leur travail s’inscrit dans un tout qu’ils comprennent et qui fait sens. Les causes sont assez simples, les solutions un peu moins, mais il en existe.

Les gens ne sont pas payés pour s’informer sur leur entreprise

C’est bien entendu provocateur, mais pourtant une réalité. Dans l’inconscient du collaborateur, mais aussi de son manager, s’informer ne fait pas partie des priorités. Avoir des collaborateurs bien informés est essentiel pour l’entreprise, compris par tous, mais dès lors qu’il faut projeter cela sur du mesurable, du retour sur investissement clair, au niveau d’une business unit, d’une équipe, d’un individu c’est plus difficile, et forcément mis en priorité basse. Plus on descend au niveau de l’individu et moins la valeur d’être informé est palpable. Pourtant les chiffres sont sans équivoque ; la performance passe par des collaborateurs bien informés: 85% des collaborateurs disent qu’ils sont plus motivés lorsqu’ils reçoivent régulièrement des nouvelles de leur entreprise (JobsInMe) ; les entreprises qui communiquent correctement auprès de leurs collaborateurs dégagent 47% plus de valeur pour leurs actionnaires (Communication ROI Study Report) et ont 3,5 fois plus de chances de faire mieux que leurs compétiteurs (Towers Watson). Bref, j’arrête là avec les statistiques.

Une lutte darwinienne pour les 5 minutes de temps libre

Parce que s’informer n’est pas une priorité, il va donc falloir se contenter des «5 minutes de temps libre» du collaborateur. Dans les transports, à la pause cigarette, dans les toilettes. Et oui, ce n’est pas très glamour, mais c’est pourtant la réalité. C’est peut-être aux toilettes que vous avez une chance d’informer vos collaborateurs. Le problème pour les entreprises aujourd’hui, c’est qu’il y a du monde sur ces cinq minutes de temps libre. Facebook, Instagram, Youtube, Snapchat, les SMS… Une lutte darwinienne pour être présent pendant les 5 minutes de temps libre. Or dans cette bataille, l’entreprise aligne souvent sur la grille de départ un mammouth à côté des voitures de course de ses compétiteurs. Une bataille perdue d’avance…

Newsletters, Intranets, réseaux sociaux d’entreprise… les bonnes armes pour la bataille ?

Cela n’empêche naturellement pas les entreprises de s’évertuer à trouver la solution miracle. Combien de milliards gaspillés dans les intranets? […]

Lire l’article

Source :Jean-Louis Benard – frenchweb.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.