Compte personnel de formation : vers un assouplissement des règles

Une ordonnance du gouvernement pourrait permettre à des Français de conserver une partie de leurs droits du CPF au-delà de 2020. Une mesure qui porterait potentiellement sur des centaines de millions d’euros.

La mesure pourrait porter sur des millions d’euros. La ministre du Travail Muriel Pénicaud s’apprêterait à présenter lors du conseil des ministres du 21 août une ordonnance dont un point assouplirait fortement les règles d’utilisation du Compte personnel de formation (CPF). Selon des informations obtenues par Les Echos, les Français pourraient ainsi conserver une partie de leurs droits au-delà de la date butoir du 31 décembre 2020.

Explications: le Compte personnel de formation a été mis en place en 2015 et remplaçait le DIF (Droit individuel à la formation).  Il permet à chaque actif de cumuler des droits à la formation tout au long de sa carrière, quel que soit son statut (salarié, demandeur d’emploi, travailleur indépendant…). 33 millions de comptes sont ainsi alimentés et quelque deux millions d’entre eux ont déjà été utilisés. En début d’année, le gouvernement a procédé à une modification de taille: le CPF n’est plus alimenté en heures mais en euros. 500 euros y sont versés chaque année, plafonné à 5.000 euros (800 euros et 8.000 euros pour les moins qualifiés). Les heures acquises précédemment ont quant à elles été converties à hauteur de 15 euros par heure. La loi prévoyait initialement qu’à la date butoir du 31 décembre 2020, le reliquat des heures issues du DIF devait tout bonnement disparaître des comptes. De quoi surprendre les Français concernés.

Centaines de millions d’euros 

L’ordonnance que devrait présenter Muriel Pénicaud le 21 août pourrait bien rebattre les cartes. Car si le salarié devra bien justifier de ses heures acquises via le DIF avant cette date butoir du 31 décembre 2020, les heures converties en euros pourront toujours être utilisées après cette date butoir. Une mesure qui pourrait potentiellement porter sur des centaines de millions d’euros. Car s’il n’y a pas de […]

Lire l’article

Source : challenges.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.