La cooptation, plus efficace que LinkedIn et Viadeo ?

Selon une enquête RégionsJob de 2017, 45% des chercheurs d’emploi jugent la cooptation comme étant un moyen efficace pour trouver un emploi. Celle-ci arrive en seconde position, derrière les sites Internet d’offres d’emploi (80%) et devant les cabinets de recrutement (43%) !

Trouver la perle rare n’est pas une mince affaire, loin de là. Certains secteurs, comme l’informatique, ou encore le BTP sont clairement en crise de candidats. D’autres types de profils, comme les ingénieurs, ou les commerciaux peuvent également être compliqués à recruter. Pour répondre à cela, les recruteurs adaptent leurs stratégies de sourcing, et font preuve de plus en plus d’imagination et de créativité pour toucher davantage de candidats. Un des moyens les plus populaires est sans nul doute l’usage des réseaux sociaux professionnels, tels que LinkedIn ou Viadeo, qui contribuent à atteindre davantage de candidats. Mais parfois, des procédés beaucoup plus simples peuvent s’avérer très efficaces, comme celui de mettre en place un système de cooptation au sein de l’entreprise. La méthode consiste simplement à mettre à contribution les collaborateurs de l’entreprise dans le recrutement, afin qu’ils puissent, eux aussi, proposer des candidats aux recruteurs. Les systèmes de cooptation existent sous différentes formes, de la simple diffusion par mail des offres d’emploi aux collaborateurs, au système avec procédure formalisée et prime identifiée.

S’apparentant à du simple bouche à oreille au sein du recrutement, les moyens investis sont généralement très faibles, mais peuvent rapporter bien des petits en capital humain. Dans cet article, retour sur le concept efficace de cooptation en entreprise !

Quelle place pour la cooptation dans le sourcing en France ?

Selon Christian Guet, DRH adjoint du groupe Lagardère, entre 60 et 70% des opportunités d’emploi ne feraient pas l’objet d’une annonce rédigée et accessible !

La cooptation : outil privilégié des candidats à haute valeur ajoutée

La dernière enquête de RégionsJob menée en 2015 a permis de définir une image précise de l’utilisation des différents outils de sourcing par les recruteurs sur une période de 5 ans. On y observe tout d’abord que les sites emplois et les candidatures spontanées sont les outils les plus utilisés, toute année confondue. A l’opposé, les recours à la presse et aux cabinets de recrutement chutent progressivement. Concernant les réseaux sociaux et la cooptation, les deux outils sont au même niveau : environ la moitié des recruteurs les utilisent, avec quelques variations mineures au fil des années.

Lorsque l’on demande aux recruteurs quels outils sont les plus efficaces, ceux-ci répondent que les offres d’emploi en ligne sont les plus grandes sources de recrutement effectif (50% à 75%). Le service public de l’emploi, bien que fortement utilisé, ne permet pas de conclure un très grand nombre de recrutements (10 à 25%), bien qu’arrivant en deuxième position. Les autres outils, cooptation et réseaux sociaux compris, sont responsables de moins de 10% des recrutements en moyenne.

Ces chiffres nous permettent de […]

 

Lire l’article

Source : digitalrecruiters.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.