CSE : que vont devenir les anciens élus du personnel ?

Le comité économique et social (CSE), destiné à remplacer les anciennes instances représentatives du personnel (DP, CHSCT et CE), devra être mis en place dans toutes les entreprises avant le 31 décembre 2019.

Conséquence, des dizaines de milliers de salariés, élus du personnel ou délégués syndicaux sont susceptibles de perdre leur mandat. Quid de leur reclassement ? François Moreau, président de LHH Altedia, dresse quelques pistes pour appréhender ce défi RH.

Quels sont les choix de reconversion possibles pour ces élus qui perdront leur mandat à l’issue des prochaines élections ?

Ils dépendent de leurs objectifs professionnels. Souhaitent-ils reprendre leur métier d’origine, s’ils l’ont peu ou pas exercé depuis ? Préfèrent-ils aborder un nouveau métier en se reconvertissant, par exemple dans un poste de RH ou d’acheteur négociateur ? Peut-être aimeraient-ils créer leur propre entreprise, changer de secteur d’activité, rejoindre une autre entreprise ou envisager une mobilité géographique… Tous les champs du possible leur sont ouverts.

Mais, quelle que soit l’option choisie, il faudra au préalable évaluer leurs acquis, leurs motivations et les potentialités pour déterminer si leur projet professionnel est réaliste. Puis utiliser les outils d’orientation, d’accompagnement et de formation (bilan de compétences, VAE, CIF…) pour le faire aboutir.

Dans quelle mesure ces reclassements peuvent-ils être compliqués à gérer ?

Ils le sont pour l’élu : en réintégrant son ancienne équipe ou une nouvelle, il doit affronter le regard de ses collègues, changer de comportement. Il a acquis et assumé l’image d’un […]

Lire la suite

Source : focusrh.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.