Embaucher des talents dans la Tech : pourquoi nous sommes dans l’erreur depuis des décennies

Tribune : Dans un contexte où la demande en matière de compétences technologiques est toujours plus grande, la pression s’exerce sur les professionnels des RH pour attirer, fidéliser et motiver davantage cette section spécialisée du personnel.

Si vous remontez 20 ans en arrière, les programmeurs, les administrateurs de bases de données et autres ingénieurs étaient la seule préoccupation des entreprises technologiques. Ce n’est désormais plus le cas. Après le e-commerce, les communications mobiles et en ligne ont transformé notre manière de faire des affaires. Aujourd’hui, l’intelligence artificielle, l’automatisation et la réalité virtuelle font leur apparition sur nos lieux de travail dans tous les secteurs de l’industrie. Nous avons atteint un point critique où la demande de compétences technologiques dépasse de loin l’offre.

La réalité frustrante est qu’au cours de ces deux décennies de bouleversements technologiques, peu de choses ont changé dans la manière dont les organisations recrutent des employés possédant certaines compétences techniques et c’est mauvais pour les affaires.

D’après un rapport de Pôle Emploi publié en 2018, on dénombre environ 75 000 emplois directement liés à l’informatique. De plus, les recruteurs pour la plupart de ces postes ne sont pas à la recherche de nouveaux diplômés – ils recherchent des professionnels expérimentés.

Un rapport récent de la plateforme logicielle Stripe a révélé que le manque d’ingénieurs en génie logiciel représente une contrainte importante à la croissance de l’entreprise. De fait, le rapport a révélé qu’il s’agissait d’une question plus importante que l’accès au capital, la recherche d’une adéquation produit-marché ou les défis que peut impliquer l’infrastructure informatique existante. Les dirigeants réclament haut et fort des employés compétents dans le domaine de la technologie.

Il faut faire quelque chose. Mais quoi ?

Je travaille dans le développement de produits depuis plus de 30 ans, ce qui signifie que j’ai commencé deux ans avant que Tim Berners Lee invente le World Wide Web. Au cours de toutes ces années, j’ai vu des bonnes, des […]

Lire l’article

Source : Joe Drumgoole – zdnet.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.