Les entreprises peuvent-elles encore fidéliser les jeunes ?

Les jeunes ont fait du mouvement leur art de vivre. Leur vie professionnelle est désormais faite d’étapes successives, d’emplois qui se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Quelles stratégies RH mettre en place pour s’adapter à cette génération qui veut, et qui doit, réinventer son rapport au travail ? 5 conseils d’Anaïs Georgelin, CEO de somanyWays.

Plus d’un quart des 18-29 ans sont peu ou pas attirés par un CDI. Autres visions de la « réussite », attrait pour de nouvelles formes de travail, démissions sans perspective pour la suite…. Les aspirations des jeunes actifs changent, et les entreprises ont de plus en plus de mal à les attirer et à les retenir. Si ces comportements ne concernent évidemment pas toutes les franges de la population, ils sont autant de signaux faibles qui mettent en évidence un phénomène de société, dont nous ne sommes encore certainement qu’aux prémisses : l’apparition de nouveaux rapports au travail.

Cette tendance de fond, bien plus contextuelle que générationnelle, s’explique autant par l’adaptation aux contraintes du marché du travail (augmentation du nombre d’embauches en contrat à durée déterminée, taux de chômage élevé, obsolescence rapide des compétences) ; que par une évolution des aspirations vis-à-vis du travail. Pour un nombre croissant d’individus, jeunes et moins jeunes, le constat est clair : qu’ils le veuillent ou non, ils ne feront pas le même métier toute leur vie, ils ne travailleront pas dans la même entreprise toute leur carrière. De quoi remettre en question les politiques RH traditionnelles !

Poser le problème autrement

Nombreux sont les jeunes collaborateurs, en particulier parmi les plus diplômés, à ne pas se projeter plus de trois ans sur un même poste (1), et à souhaiter changer d’entreprise régulièrement. Dans ces conditions, les politiques RH qui visent à les “fidéliser” coûte que coûte semblent […]

Source : Anaïs Georgelin – courriercadres.com

Lire l’article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.