Faut-il privilégier la culture d’entreprise ou la marque employeur ?

Depuis 22 ans, Protime met tout en œuvre pour être un des meilleurs employeurs en Belgique et en Europe. Cette reconnaissance est le résultat d’un grand travail autour des valeurs de l’entreprise. Sophie Henrion nous explique comment Protime réussit, jusqu’à obtenir cinq ans d’affilée le prix de « Great Place To Work ».

Le cas Protime

Invitée il y a quelques semaines au premier TRU de Belgique* à Namur, j’ai eu le plaisir d’animer un atelier sur la marque employeur et l’authenticité. Mon rôle était d’introduire et animer la discussion autour du thème « marque employeur et séduction, l’authenticité comme devise ».

Afin d’introduire la discussion, il me fallait expliquer ce qui je vis au quotidien chez Protime. Et cela a créé de plus vives et intéressantes réactions que ce que j’avais imaginé. En effet, j’ai expliqué au groupe présent que nous ne faisons pas d’efforts en ce qui concerne la marque employeur : pas de budget, pas d’actions spécifiques. Par contre nous mettons beaucoup de cœur dans le développement et surtout le maintien de notre culture d’entreprise. Nous existons depuis 22 ans avec une croissance folle qui nous a, par exemple, fait passer de 150 à 200 employés en 2016. Cela aura pu impliquer un recul du sentiment d’appartenance des employés et une disparition de la culture familiale. Au contraire avec beaucoup de travail et d’attention nous avons réussi à maintenir le climat agréable cher à nos collaborateurs. Ils nous le rendent d’ailleurs bien en nous élisant Great Place to Work chaque année. En effet, c’est la 5ème année d’affilée que nous sommes fiers de porter ce titre et que rester un des meilleurs employeurs de Belgique et en Europe est devenu un objectif stratégique.

Pourquoi ne pas travailler sa marque employeur ?

Les réactions du groupe ont été diverses : certains ont très vite compris l’intérêt de notre démarche : une culture d’entreprise est plus authentique car elle est véhiculée par les collaborateurs eux-mêmes. Difficile de faire mentir un employé lorsqu’il parle à ses proches de son travail et de […]

Lire l’article

Source : Sophie Henrion – lesoir.be

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.