La formation, nouveau levier d’attractivité des entreprises ?

CapGemini et LinkedIn ont réalisé une étude diffusée fin 2017, « Digital Talent Gap », sur l’offre et la demande en matière de compétences et de formation digitale. Il en ressort notamment que les actions menées par les entreprises ne sont pas à la hauteur des attentes des collaborateurs, et que ces derniers s’inquiètent de leur employabilité en matière de compétences digitales.

Enseignement n° 1 : les entreprises sont conscientes de manquer de talents digitaux mais tardent à agir

Les grandes entreprises (plus de 1000 salariés) qui ont participé à cette étude reconnaissent toutes manquer de compétences digitales. Elle sont plus de 1 sur 2 à considérer même que ce manque de compétences digitales est susceptible de freiner leur programme de transformation digitale. Cette prise de conscience de l’impact des compétences digitales sur la croissance, la compétitivité et donc l’avenir même des entreprises ne suffit cependant pas à les faire agir, puisque plus de la moitié reconnaissent avoir diminué leur budget de formation. Ce résultat ne peut qu’être inquiétant, d’autant que le développement des modalités digitales de la formation font naturellement baisser les coûts, et que dans de nombreux secteurs, la réglementation impose de nouvelles contraintes en matière de formations obligatoires. Cette baisse des budgets de formation s’explique d’autant moins que le recours au recrutement de compétences digitales en externes est coûteux et difficile.  Notons enfin que les secteurs dans lesquels les collaborateurs sont les plus inquiets face à cette obsolescence de compétences sont ceux de l’automobile, de la bancassurance, des utilities, secteurs justement les plus touchés par la transformation des usages des clients et par l’arrivée de nouveaux entrants.

Enseignement n°2 : les salariés prêts à quitter les entreprises qui ne sauront pas entretenir et développer leurs compétences digitales

Les collaborateurs sont conscients de l’importance de maintenir leur employabilité et de s’assurer contre l’obsolescence de leurs compétences digitales qu’ils considèrent comme inévitable. Ils sont ainsi plus […]

Lire l’article

Source : francklapinta.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.