Fusion AGIRC-ARRCO : Une disparition des cadres ?

Plusieurs réformes touchant le monde du travail vont être mises en route ces prochains mois. L’une d’entre elles, et pas la moindre : la fusion AGIRC-ARRCO.
Aujourd’hui, chaque personne qui arrive à la retraite commence à toucher la pension qu’elle a obtenue grâce à ses cotisations lors de son salariat : sa cotisation au régime de base de la sécurité sociale à laquelle il faut ajouter la cotisation à un régime de retraite complémentaire obligatoire appelée ARRCO ou AGIRC selon les profils.
Un accord a été signé en octobre 2015 par les partenaires sociaux pour fusionner l’ARRCO et l’AGIRC. Les négociations se sont achevées le 17 novembre 2017 entre le patronat et les syndicats, et la réforme sera effective au 1er janvier 2019.
Pourquoi une telle réforme ? Quelles en seront concrètement les conséquences sur les salariés ? Les cadres, particulièrement touchés par cette fusion, sont-ils amenés à disparaître ? On vous explique !

Comment fonctionne le système de retraite aujourd’hui ?

Pour bien aborder la réforme il faut d’abord comprendre comment fonctionne notre système de retraite français. Aujourd’hui, lorsqu’un salarié arrive à la retraite, il commence à toucher le versement d’une pension. Chaque salarié cotise pour deux choses : un régime de base de la sécurité sociale et un régime de retraite complémentaire appelé ARRCO pour les non-cadres (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés), et AGIRC (Association générale des institutions de retraite et de cadres) pour les cadres. Les cadres cotisent à la fois pour l’ARRCO et l’AGIRC, c’est pour cela que leurs cotisations sont plus importantes sur la fiche de paie et que la pension retraite est dans la plupart des cas plus intéressante.

Le paiement des cotisations est réparti entre l’employeur et le […]

Lire l’article

Source : elandestalents.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.