Heures sup’, hyperconnexion et promotion de carrière sont incompatibles : levez le pied !

Que faire pour décrocher une promotion ? Des heures supp’ ? Rien de moins sûr. Dans certains cas, multiplier les heures derrière son écran et veiller tard le soir au bureau peut même devenir contre-productif. C’est le résultat d’une étude anglosaxonne réalisée par Argyro Avgoustaki, professeure à l’ESCP Europe Business School de Londres, et Hans Frankort, de l’université de Londres, auprès de 50 000 employés dans 36 pays européens.

Selon les deux chercheurs, qui ont tenté de savoir dans quelle mesure l’effort fourni au travail affectait le bien-être et la carrière des salariés, travailler de longues heures peut être préjudiciable à la productivité. Les salariés abonnés aux heures sup’ sont davantage enclins à commettre des erreurs, à se sentir anxieux, à être surchargés, voire à souffrir de burn-out.

Journées interminables et rythme soutenu : « un impact dévastateur sur la carrière »

Les conclusions vont même plus loin. S’éterniser au bureau et cumuler les heures ne sont pas les seules raisons au mal-être physique et mental des employés. Argyro Avgoustaki et Hans Frankort précisent que l’intensité du travail, autrement dit les délais serrés et la cadence imposée, a également un impact négatif et nuit clairement aux perspectives de carrière. On apprend ainsi que notre implication et l’effort que nous fournissons au quotidien est généralement « un indicateur plus fort des […]

Lire l’article

Source : – blog-emploi.com

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.