IA et recrutement : l’heure du Big Bang ?

L’IA (intelligence artificielle) est en passe de révolutionner le recrutement dans une telle mesure qu’il n’est pas exagéré de parler de Big Bang : une singularité qui change totalement la donne.

Au début de la transformation digitale, les recruteurs et les candidats découvraient, fascinés, la dématérialisation des échanges. Puis vint l’essor des réseaux sociaux qui modifièrent profondément et durablement la relation entre recruteurs et candidats.

Aujourd’hui, et plus encore lors de la prochaine décennie, l’intelligence artificielle (IA) préfigure de nouvelles et importantes mutations pour le secteur du recrutement.

Aide précieuse pour le recruteur ou innovation inquiétante, l’IA fait bouger les lignes entre les rapports humains et l’interaction homme-machine. L’émotion est-elle condamnée à disparaître du processus de recrutement ? Est-ce même souhaitable ?

 

IA for Good et intelligence émotionnelle

D’après ces chiffres issus d’une étude du cabinet Robert Walters, l’Intelligence Artificielle dans le recrutement est déjà une réalité tangible :

  • 14% des recruteurs utilisent aujourd’hui l’IA pour recruter leurs candidats
  • 39% des recruteurs souhaiteraient utiliser davantage l’IA pour recruter leurs candidats
  • 40% des recruteurs et des candidats estiment que les algorithmes leur permettent de gagner du temps et/ou de l’argent.

Par ailleurs, d’après l’étude LinkedIn Global Recruiting Trends 2018, 76% des recruteurs estiment que l’impact de l’IA sur le recrutement sera décisif dans les prochaines années. Jusqu’à quel point ?

Est-ce le triomphe incontestable du robot infaillible sur notre imperfection humaine… trop humaine ?

A priori, l’IA peut être utilisée à toutes les étapes automatisables du processus de recrutement : définition du profil, tri des candidatures, prise de rendez-vous ou encore analyse des émotions lors d’un entretien vidéo.

Pour les recruteurs, cela peut représenter un gain de temps considérable. Beaucoup estiment aussi que c’est une manière de réduire les […]

Lire l’article

Source : cleverconnect.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.