IA : peur bleue pour l’emploi et les compétences ?

Technologie : Les progrès dans la vision par ordinateur, la voix, l’analyse et la robotique mobile promettent d’affecter tous les emplois liés à ces compétences.

L’inquiétude est vive quant à l’impact potentiel de l’intelligence artificielle sur les emplois et l’économie. Et même s’il est difficile de savoir avec certitude quels types d’emplois seront probablement rendus obsolètes par l’IA, une chose est sûre : la technologie aura un impact profond sur un éventail de compétences.

“Il n’est aisé de prédire l’avenir, mais il est plus facile d’indiquer quelles technologies d’IA ont progressé à un rythme exceptionnellement élevé au cours des cinq dernières années” souligne Tom Mitchell, professeur en machine learning à l’université de Carnegie Mellon.

Celles-ci comprennent la vision par ordinateur, avec une très forte amélioration du taux d’erreur ces dernières années; la reconnaissance vocale, dont les progrès permettent à Microsoft et IBM de revendiquer avoir atteint un niveau équivalent à celui de l’humain sur l’ensemble de données «standard téléphonique»; les compétences analytiques, attestées par la capacité à vaincre les meilleurs humains à des jeux comme le Go et le poker; et la robotique mobile, dont les progrès enregistrés sur les drones et les voitures autonomes.

Humain amélioré ou remplacé ?

L’apprentissage automatique ou machine learning est la technologie sous-jacente qui a effectivement permis chacune de ces avancées, signale Mitchell.

“Le passage de la programmation humaine à l’entrainement d’un programme à partir de données a conduit à des systèmes d’IA plus performants sur de nombreuses tâches” commente le chercheur. “Par exemple, même si vous pouvez facilement reconnaître votre mère sur une photographie, personne n’a jamais réussi à […]

Lire l’article

Source : Bob Violino – zdnet.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.