Jobs à l’étranger : un plus sur le CV ?

Que vaut une expérience à l’étranger ? Une ligne indispensable sur son curriculum vitae ? Difficile de répondre à cette question tant les cas individuels sont différents. Que l’on soit jeune diplômé, en reconversion ou à la recherche d’un emploi. Les avis des experts divergent.

Côté pile, une expérience à l’étranger peut enjoliver un CV. Emmanuelle Jaouen, talent acquisition officer chez Oney, une filiale de chez Auchan, est enthousiaste à ce sujet : “Aux ressources humaines, nous sommes sensibles à ces expériences qui font la différence et qui montrent une envie de se développer tant professionnellement que personnellement. D’ailleurs à ce titre, j’invite les personnes qui ont fait des tours du monde, des VIE [Volontariat international en entreprises] ou ont une expérience de jeune fille au pair à bien l’indiquer sur leur CV.”

Même constat pour Karl Rigal, responsable édition pour le site de recrutement Monster pour qui l’expérience à l’étranger reste dans l’absolu une mention positive sur un CV “et ce indépendamment du secteur ou du profil du candidat. C’est un message envoyé au recruteur. Au-delà de la dimension linguistique, cela illustre de nombreuses soft skills : une certaine ouverture d’esprit, une capacité à prendre des risques, à sortir de sa zone de confort, à s’adapter, etc.”

Après une période de chômage

Certains experts voient dans ces expériences à l’étranger une vraie opportunité, y compris par exemple lorsque l’on est demandeur d’emploi. “Les expériences professionnelles à l’étranger sont très valorisées et représentent un excellent levier pour rebondir après une période de chômage. Le programme Erasmus+ permet notamment aux demandeurs d’emploi d’obtenir le statut de stagiaire de la formation professionnelle et de […]

Lire l’article

Source : Nicolas Monier – rebondir.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.