Le bien-être en entreprise, nécessité incontournable ou effet de mode ?

Le bien-être est un mot valise qui renvoie à la notion de bonheur et d’harmonie. Dans l’entreprise, les gens ressentent un certain bien-être quand ils sont bien dans leur peau et qu’ils éprouvent du plaisir à vivre ensemble.

« Tous les hommes recherchent d’être heureux » écrivait Blaise Pascal. Autrement dit, l’homme n’a qu’un but : accéder au bonheur et, bien qu’il soit spécifique à chacun, il y a des principes communs et l’entreprise ne doit pas avoir de doute sur la manière dont elle doit aider ses salariés à l’approcher au plus près.

Je pense qu’aujourd’hui, on ne peut dissocier le bien-être de la motivation. La motivation dans l’entreprise est une obligation vitale. Or la motivation est un triptyque : le plaisir à faire, l’envie de réussir et le désir de progresser. L’énergie vitale de l’individu, sa forme physique et mentale, son rayonnement psychologique sont directement liés à la qualité du rapport avec son environnement physique et relationnel. La relation à l’autre constitue d’ailleurs la principale ressource énergétique. En fait, il y a deux types de liens : les relations positives, sources d’énergie, de plaisir, de confiance et, au bout du compte, de bien-être et de force, puis les relations négatives qui n’apportent que doute, interrogations, stress et, au final, mal-être et fragilité. Lorsqu’il y a plaisir, l’individu est rayonnant, toutes ses capacités sont activées. Lorsque la relation à l’entreprise est négative, l’individu est inhibé, entre en mal-être, ses capacités sont paralysées, son plaisir décroît et devient nul. L’échec est inscrit. 

Libérer le bonheur

Pour une entreprise, la croissance c’est l’intelligence, la création de richesses. Pour faire du profit, il faut des clients heureux et pour ce faire il faut des collaborateurs heureux. C’est en période difficile ou de crise qu’il faut libérer le bonheur. D’où l’obligation pour l’entreprise de prendre en compte la manière dont elle doit assurer les […]

Lire l’article

Source : Jean-Noël Gaume – brefeco.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.