Le BSI, un outil de communication plébiscité par les salariés

Le BSI, ou Bilan social individuel, est un support de communication sur la rémunération et sur les avantages sociaux. Dans un contexte économique incertain, il remporte l’adhésion des entreprises et des salariés.

Le BSI est un document délivré par la direction des ressources humaines au salarié, une fois par an, sur un support papier ou numérique. « L’idée première est de chiffrer, à l’euro près, l’ensemble des éléments de rémunération perçus par le collaborateur sur une période de référence. Il comprend le salaire et les régimes périphériques (prévoyance, mutuelle, avantages dans l’entreprise, etc.) », décrit Cyrille Pelegrin, directeur général d’add’if, spécialiste de la communication sociale. L’objectif est donc de donner de la visibilité sur le package de rémunération. Pour Grégory Luneau, directeur marketing offres RH chez l’éditeur ADP, il « sert à montrer au salarié tout ce qu’il ne voit pas forcément, parce que ce n’est pas mensuel (l’épargne salariale), c’est complexe (le plan d’épargne groupe) ou pas considéré comme un avantage (une très bonne mutuelle) ».

Valoriser la fonction RH

Christophe Leparq, directeur d’AdesIDEESrh, agence conseil en communication sociale, préfère parler de bilan de rémunération globale individualisé. En effet, selon lui, « ce qui fait la force de ce document est qu’il est individualisé. Le document ne doit pas être pollué par des communications qui ne concernent pas les collaborateurs ». Si le BSI est un outil pour le salarié, à quoi sert-il pour l’entreprise ? « Dans le contexte économique actuel, faute de pouvoir s’engager sur des augmentations de salaire, le BSI permet aux entreprises de proposer une alternative en rappelant tout ce qu’elles font déjà en terme de rémunération », répond Cyrille Pelegrin. Il offre la possibilité de « valoriser le travail de la fonction RH, car les salariés comprennent mieux les politiques de formation ou de rémunération, etc. », complète Christophe Leparq.

Fidéliser les talents

Autre qualité : le BSI peut fidéliser les talents. Cet outil « permet de retenir des talents et d’éviter qu’ils ne se laissent séduire par la concurrence », assure Cyrille Pelegrin. « Il est aussi important de capter des talents nouveaux en leur propos […]

Lire l’article

Source : Adeline Fabre – ouestfrance-emploi.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.