Le présentéisme : symptôme d’un rapport paradoxal au travail

Le présentéisme désigne initialement le simple fait d’être présent au travail. Depuis quelques années, il revêt néanmoins une connotation négative qui réfère à différents types de comportements. Certains salariés vont ainsi rester au travail malgré le fait qu’ils aient 12terminé l’ensemble de leurs tâches. D’autres vont venir travailler malgré des problèmes de santé physique ou mentale. Comment expliquer ce phénomène ? Quelles en sont les conséquences ? Anna Goï, étudiante en 2ème année de Master PSTO à l’Université Catholique de Lille, nous livre des éléments de réponse.

Pourquoi est-on “présentéistes” ?

S’il peut avoir de multiples raisons, le présentéisme s’explique en premier lieu par la conception du travail véhiculée dans l’entreprise. Certaines entreprises analysent en effet le présentéisme comme le versant positif de l’absentéisme. Celui-ci serait alors un bon indicateur de l’engagement et de l’implication des salariés. Faire acte de présence est alors encouragé, soit via management par la peur, soit via une valorisation implicite des salariés. Ce type de comportement crée une culture du présentéisme que les salariés intègrent et relaient entre eux via des remarques culpabilisantes comme « Tu as pris ton après-midi ? » lorsqu’un collègue quitte le bureau à 17h.
Ce type de climat pousse les salariés à faire acte de présence pour différentes raisons. Dans un contexte où le présentéisme est très souvent valorisé par les employeurs, rester tard le soir est un moyen de se faire bien voir, ce qui est particulièrement important dans un contexte d’insécurité de l’emploi et de compétition entre salariés. Certains salariés restent également plus longtemps au travail car ils pensent que leur présence est indispensable. Pour d’autres encore, l’investissement professionnel est tellement fort que ces personnes s’ennuient quand elles rentrent chez elles. La peur de surcharger ses collègues de travail peut également pousser au présentéisme. 

Une particularité française

Mais les raisons qui poussent au présentéisme vont parfois au-delà des valeurs de l’entreprise. D’après un rapport annuel du Chartered Institute of Personnel and Development (CIPD), 83 % des salariés européens ont déjà observé des cas de présentéisme, chiffre en nette augmentation. Et le pays champion toute catégorie de présentéisme est … la France, avec 62 % de […]

Lire l’article

Source : – blog.moodwork.co

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.