Le rôle-clé des métiers de l’IT dans la transformation digitale

A l’heure d’une recherche continuelle de l’amélioration de l’expérience client, et dans un contexte de hausse des exigences liées à la protection et à la sécurisation des données, les professionnels de l’informatique sont de plus en plus sollicités par leurs entreprises. Une extension de compétences bénéfique mais qui n’est pas toujours accompagnée du budget nécessaire ni d’une vision stratégique des technologies, selon l’étude IT in Focus réalisée par Adobe et Econsultancy, que L’Usine Digitale a pu consulter en exclusivité.

Quelles seront les priorités des professionnels de l’informatique à court terme ? Quelles sont leurs difficultés, et comment l’évolution des technologies modifie-elle leur rôle au sein des entreprises ? Adobe et Econsultancy se sont penchés sur le sujet, dense, des métiers de l’informatique à l’aune de la transformation digitale. Dans le cadre du rapport Tendances digitales 2019, ils ont interrogé 1200 professionnels de l’informatique. “On observe depuis plus d’un an une tendance d’accroissement de sollicitations envers les métiers de l’IT“, résume Lionel Lemoine, Head of Solution Consulting, Southwest EMEA chez Adobe.

En cause, une révolution technologique continue qui poussent les entreprises à rajouter des briques technologiques à leurs dispositifs. “Les CMS, le mobile, l’analytics, les DMP, les réseaux sociaux… ces nouvelles briques complexifient les dispositifs existants, poursuit Lionel Lemoine. Une brique additionnelle est synonyme de coût, d’effets de bord et d’un allongement du time-to-market… Et ce sont aux services IT que l’on demande des solutions“, poursuit-il.

La sécurisation des données, première priorité

Que pensent les premiers concernés de ce rôle central ? Comment repensent-ils leur métier ? Parmi les premières priorités identifiées, les données, dont les échanges doivent être structurés et sécurisés. “Pour pouvoir offrir des expériences client de qualité, les différents services doivent collecter, structurer, stocker et manipuler des quantités de données toujours plus importantes à l’échelle de toute l’entreprise, explique l’étude. Plus une entreprise possède de données et plus celles-ci sont accessibles, plus le risque de sécurité est […]

Lire l’article

Source : Aude Chardenon – usine-digitale.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.