Les 5 raisons de ne pas ghoster un candidat qui vous relance

Recruteurs, recruteuses… Que celui ou celle qui n’a jamais été tenté de faire le fantôme face à un candidat qui vous relance lance son premier drap blanc. A l’occasion d’Halloween, l’équipe RH de Figaro Classifieds* a listé toutes les bonnes raisons de… ghoster cette pratique, effrayante pour la marque employeur.

De l’anglais « ghost » (fantôme), le ghosting consiste à interrompre le contact avec une personne sans donner d’explication. Au pays du recrutement, la pratique revient à ne plus donner la moindre nouvelle à un candidat après la réception de sa candidature ou après un entretien de recrutement…

Pour autant, ghoster un candidat en attente de réponse n’est pas toujours volontaire. Les agendas surchargés et des imprévus de dernière minute empêchent parfois de traiter le listing de candidatures en attente. Mais cette forme de procrastination est aussi un signe, une manière de chercher à échapper à une situation pesante.

Des candidatures mortellement ennuyeuses, un poste particulièrement sorcier à pourvoir, un manager qui fait le mort malgré vos relances, ou des entretiens avec des morts-vivants (dans le jargon des recruteurs, ce sont les candidats apathiques) sont autant de raisons, bonnes ou mauvaises, qui peuvent justifier de vouloir éviter de se coltiner ce recrutement désagréable.

L’équipe RH de Figaro Classifieds* partage avec vous quelques formules incantatoires, à dire autour d’un chaudron, afin de faire passer l’envie de faire le mort :

1.    Parce qu’il faut savoir rester humain dans le digital

Un tiers des cadres déclare ne pas recevoir de réponses, selon une récente étude Cadremploi / Syntec Recrutement. A partir du moment où le candidat a fait la démarche de se mettre en relation, quelle qu’elle soit, donner signe de vie est une marque d’humanité. La digitalisation et l’automatisation des recrutements ne sont pas antinomiques avec un relationnel sincère de la part des équipes, au contraire !  Le premier signe d’humanité commence bien sûr par une réponse aux candidats, même s’il s’agit d’un accusé de réception, qui à ce […]

Lire l’article

Source : recruteur.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.