Lettre de motivation : les règles à connaître pour gagner du temps

Pour rédiger une lettre de motivation, exercice exigé par la plupart des recruteurs, il faut respecter quelques règles de base. Cadremploi vous détaille toutes les bonnes pratiques.

Ringarde la lettre de motivation ? À l’ère du partage d’idées en 140 caractères et des profils professionnels comme LinkedIn ou Viadeo, on pourrait croire que cet exercice est devenu obsolète. Pourtant, selon une étude de la Dares d’octobre 2017, 60 % des recruteurs demandent explicitement que tous les candidats se prêtent à l’exercice, condition sine qua non pour évaluer la candidature. Logique, puisque la lettre de motivation est le seul moyen pour un candidat de montrer pourquoi il veut intégrer l’entreprise et en quoi il est fait pour le job. Et pour les candidats qui ont sont en reconversion, ou ont un profil atypique par exemple, c’est une véritable chance.

1. Aller au-delà du CV

L’objectif de la lettre de motivation est bien de permettre à l’employeur d’aller au-delà du CV. Elle ne doit pas décrire votre parcours, mais peut éventuellement l’expliquer. Ainsi, vous pouvez dire pourquoi vous avez choisi telle spécialisation au moment de votre formation, raconter votre décision de quitter une boîte pour répondre à de nouveaux challenges, ou votre changement de métier récent.

Concernant votre métier, la lettre de motivation ne doit pas servir à expliquer ce que vous faites mais pourquoi vous le faites bien ou ce qui a motivé votre orientation. C’est l’occasion d’insister, à travers des exemples, sur des compétences qui ne sont pas listées dans votre CV, comme la rigueur, la capacité à travailler en équipe ou la créativité.

Enfin, une lettre de motivation ne doit pas seulement montrer que vous avez les compétences requises pour le job -sur certains postes les candidatures qualifiées sont légion- mais pourquoi ça peut marcher spécifiquement entre vous en tant que personne et celui qui va vous engager. L’idée, c’est qu’après être arrivé au point final, le recruteur ne puisse s’empêcher de vous visualiser ans le fauteuil visé.

2. Misez sur le plan inratable : Vous-Moi-Nous

Et pour atteindre ce but, il existe une formule magique : le vous-moi-nous. C’est le nom de code de la structure […]

Lire l’article

Source : Ingrid Falquy – cadremploi.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.