Maîtriser son image : cinq conseils pour être bien vu au travail

Pour évoluer dans son parcours professionnel, les compétences et l’efficacité ne suffisent pas. Se faire bien voir de ses collaborateurs, et de sa hiérarchie en particulier, peut en effet être un véritable catalyseur dans la progression d’une carrière. La maîtrise de l’image au travail est donc un outil précieux, qu’on la considère comme une entreprise cynique ou au contraire une véritable aubaine. Quelques conseils pour apprendre à la soigner.

Être un dauphin plutôt qu’un requin

La gentillesse au travail ne paierait pas : c’est la mauvaise nouvelle appuyée par une étude comparative réalisée aux États-Unis, selon L’Express. « Les salariés désagréables ou grincheux seraient mieux payés que leurs confrères serviables », relate l’article.

Faut-il pour autant devenir un requin ? Non, car miser systématiquement sur la réussite individuelle au détriment du collectif peut nuire à la cohésion du groupe et, par conséquent, à l’image que l’on projette. Ne pas écraser les autres, donc, mais sans être trop gentil pour autant.

C’est pourquoi l’on conseille de plus en plus d’adopter la tactique du dauphin, c’est-à-dire de conserver un sens de l’éthique tout en sachant s’adapter et ne se priver « d’aucune stratégie pour remettre à [sa] place un requin rôdeur », recommande Marie-Sylvie Dionne pour le Huffington Post.

Savoir choisir ses batailles

S’affirmer au travail et faire preuve d’esprit critique est nécessaire pour ne pas donner une image de mollesse. Mais attention aux excès : savoir choisir ses combats est tout aussi crucial, car « la parcimonie est la meilleure alliée de la critique », souligne Nicolas Jaimes pour le Journal du Net. « Un manager prendra davantage en compte les remarques d’un collaborateur qui sait montrer son accord que celles de celui qui trouve toujours quelque chose à redire. »

Si votre avis diverge, soupesez donc bien les enjeux et les conséquences avant de l’exprimer. Sachez faire des concessions plutôt que d’être dans l’opposition systématique, au risque « d’aggraver votre image de poil à gratter » auprès de vos collaborateurs et de donner à votre hiérarchie l’impression que vous remettez en question son autorité.

L’art du zèle

Pour se faire bien voir, faire du zèle est souvent une attitude réflexe. Qui n’apprécierait pas un collaborateur prêt à en faire davantage que demandé, par souci du travail bien fait ? En effet, en adoptant une attitude zélée, vous « faites preuve d’initiative, montrez de l’intérêt pour votre […]

Lire l’article

Source : leblogexpectra.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.