Les métiers du cuir : formation et débouchés

La filière française de la maroquinerie reste portée par le succès mondial des grandes marques de luxe et continue à recruter des jeunes. Quelques écoles forment à ces métiers artisanaux qui conjuguent le goût du beau et de la création “made in France”.

En terminale bac pro maroquinerie, Camille dit avoir toujours aimé la mode et l’artisanat. C’est en faisant un mini-stage en 3ème aux Ateliers Grégoire à Paris qu’elle a choisir le cuir. Sans regret : “J’ai tout de suite accroché. J’aime le toucher de la matière et le fait de pouvoir agir sur la forme et le modèle des sacs”…
Elodie, elle, aimait le cuir, “les beaux sacs, les porte-cartes classe et le travail manuel“. Après la troisième, elle a commencé à manier l’aiguille et la machine et à préparer un CAP maroquinerie.
Toutes les deux se sont retrouvées aux Ateliers Grégoire, le cursus maroquinerie de La Fabrique, une école de la chambre de commerce et d’industrie de Paris préparant à plusieurs métiers de la mode et de la décoration.

Des débouchés dans la maroquinerie de luxe : Chanel, Hermès, Vuitton…

Les métiers du cuir : dextérité, luxe et création
“La filière cuir est portée par le succès mondial des grandes marques de maroquinerie française de luxe, confirme Béatrice Rousseau, directrice administrative du Conseil national du cuir. Les grandes maisons comme Vuitton, Hermès, Chanel tiennent à garder un savoir-faire français et recherchent une main d’oeuvre qualifiée pour produire un travail extrêmement minutieux”.
Les métiers les plus recherchés ? Ceux de coupeur et […]

Source : Michèle Longour – reussirmavie.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.