Métiers en mutation : le défi de la formation

Les conseillers d’orientation psychologues ont de quoi s’arracher les cheveux ! Selon un think tank américain – Institute for future –, 85 % des emplois de 2030 n’existent pas aujourd’hui. Le britannique Da Vinci Institute table, lui, sur 60 %, dans une étude plus ancienne, qui date de 2014. Angoissantes, ces statistiques ?

Française, Marylène Delbourg-Delphis vit dans la la Silicon Valley depuis 1987*. Son créneau ? Les high tech. Elle appelle à dédramatiser et à en relativiser la portée. « Le cinéma autour de ces données n’a pas lieu d’être, commente celle qui a vécu le développement des bases de données, la naissance du big data. Évitons la névrose autour de la quatrième révolution industrielle. L’introduction des moissonneuses-batteuses n’a pas exigé des agriculteurs qu’ils préparent un doctorat pour les utiliser », insiste encore cette normalienne de formation, serial PDG hier et aujourd’hui conseillère auprès de grandes entreprises. L’OCDE abonde dans son sens en revoyant (très) à la baisse la part des emplois menacés par le numérique : l’Organisation passe de 47 à… 9 %.
De cette querelle de chiffres, une idée à retenir toutefois : quelle que soit la position du curseur, des métiers seront bouleversés, chamboulés ou disparaîtront. D’autres créés ex-nihilo. Pour Estelle Raoul, directrice exécutive chez Page Personnel, « la formation va devenir le moyen pour les entreprises de rester compétitives. Elle est indissociable de la stratégie. Si on ne forme pas, on recule par rapport aux structures concurrentes. C’est le nerf de la guerre. Qu’est-ce qui fait qu’une société reste compétitive ? Ce sont les hommes ! Dirigeants et salariés ont intégré l’enjeu de la formation. »
D’après l’institut de sondages YouGov, 60 % des Français déclarent spontanément que formation professionnelle et faible taux de chômage sont étroitement liés (enquête réalisée à l’occasion de la cinquième édition du Salon du travail et de la […]

Lire l’article

Source : Muriel Wolski – ecoreseau.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.