Motivation : plus de la moitié des Européens privilégie le bien-être au travail sur le salaire

L’argent ne fait pas le bonheur des salariés. Pour nombre de travailleurs européens, le bien-être au travail prime sur la fiche de paie. Mais -avertissement alors que s’ouvre le 11 juin la semaine pour la qualité de vie au travail (QVT)- installer un baby-foot dans un coin ne suffit pas.

Et si les conditions et l’environnement de travail étaient finalement aussi importants que le salaire pour recruter? C’est l’un des constats d’ADP, qui publie son enquête Workforce View in Europe, à la veille de la semaine pour la qualité de vie au travail (du 11 au 15 juin). Le cabinet expert en gestion des ressources humaines sonde depuis trois ans 10.000 actifs en Europe. Son constat est sans appel: aujourd’hui, pour plus d’un salarié européen sur deux (54%) la rémunération n’est plus le premier levier de motivation dans un job. Dans l’Hexagone, ce chiffre atteint 44% chez les hommes… et 56% chez les femmes !

Partout, surtout, les items liés au bien-être au bureau marquent des points: nombre de jours de congé, relations avec les collègues, prise en charge des forfaits sport par l’entreprise, comme chez GRT Gaz… Pour Carlos Fontela de Carvalho, le président d’ADP France, ce mouvement inédit est irréversible: “Avant, pour beaucoup, le travail c’était tout. Aujourd’hui ce n’est qu’une partie d’un tout. Les marques employeurs sont obligées d’en tenir compte.”

Désormais, même la flexibilité au quotidien -“travailler où et aux horaires que je souhaite”- et […]

Lire l’article

Source : Thuy-Diep Nguyen – challenges.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.