Nouveaux modes de travail : mais de quoi parle-t-on au juste ?

La dernière édition du baromètre CD&B/OpinionWay sur la relation entre les espaces de travail et le bien-être des collaborateurs est sans appel : la majorité des Français ne se sent pas concernée par les réflexions sur la transformation des espaces de travail. Ils plébiscitent des espaces plus « classiques » et les modes de travail abondamment discutés dans les médias sont au mieux inconnus, au pire honnis.

Ainsi, 66% des salariés Français ignorent ce qu’est le desk-sharing, 71% ne savent rien du flex office et 82% n’ont pas la moindre idée de ce que recouvre le terme « Activity Based Working » (ABW). Alors avant de proclamer qu’une révolution est en marche, un effort de définition ne serait-il pas utile ?

Le desk-sharing : ennemi public n°1 

Le desk-sharing est sans doute le mode d’organisation qui génère le plus d’inquiétude. Son principe est simple : les salariés ne disposent plus d’un bureau fixe. Cette méthode d’organisation poursuit essentiellement deux buts, faciliter la communication en promouvant la mobilité géographique dans les locaux de l’entreprise et permettre à l’entreprise de réaliser des économies en augmentant son taux d’occupation via une réduction de la surface, liée à une diminution du nombre de postes. En provoquant la […]

Source :

Lire l’article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.