Quelle place occupe réellement le salaire dans les attentes des cadres ?

Ces derniers temps, plusieurs articles se sont fait le relais d’études qui démontrent que le salaire n’est plus la priorité des travailleurs. Des critères plus humains, comme le bonheur au travail, la reconnaissance, les relations entre collègues, la responsabilité sociétale ou le sentiment d’utilité ont pris le dessus sur des critères a priori attendus comme la rémunération ou la perspective de carrière. Cette tendance semble aller au-delà des nouvelles générations et concerne l’ensemble des salariés. Ce changement est-il le signe d’une modification des mentalités ? Plus que l’argent, la consommation et la carrière, de nombreux salariés désirent-ils désormais l’épanouissement au travail ? La réponse à cette question mérite d’être nuancée…

De l’importance du bonheur au travail

Il n’est aujourd’hui plus possible de remettre en cause les travaux qui insistent sur le rôle déterminant du bien-être au travail. Au-delà d’être une source d’épanouissement, il a des effets réels sur la motivation et l’efficacité.

Parmi les études récentes, nous pouvons citer celle de Génération Cobaye portant sur le bonheur chez les jeunes (2016), dans laquelle on apprend que le sens de leur travail, la passion qu’ils y mettent, son utilité sociale est pour eux primordial. Une majorité considère également que gravir les échelons n’est pas essentiel au bonheur et que gagner beaucoup d’argent n’est pas important. Evoquons également cette autre étude d’avril 2017, menée par le bureau d’études Lightpseed, qui met en évidence que ceux que l’on appelle « les millenials » estiment qu’il est déterminant pour eux que leur employeur incorpore à leurs activités des éléments du développement durable. Selon cette enquête, cela deviendrait même une priorité dans leur choix de carrière.

Dans la même veine, une autre étude menée par Wilgoose en 2017, auprès des salariés de 120 entreprises britanniques, a mis à jour que ce ne sont plus nécessairement les salaires ou les perspectives de carrière qui guident aujourd’hui les choix des travailleurs. Ce sont plutôt l’ambiance de travail et le bien-être qui priment.Cette tendance va au-delà de la dimension générationnelle puisque l’étude porte sur des salariés de tous âges et de tout type d’entreprise.

Mais au fait, qu’est-ce que le bien-être au travail ?

Que signifie être satisfait ou heureux au travail ? Déterminer cette notion reste compliqué et varie selon les sujets d’études et les approches. Selon l’étude Wildgoose, le rôle que jouent les “amis” au travail est déterminant du bonheur et rend la […]

Lire l’article

Source : Thomas Baligand – apec.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.