Poste de travail : Quand plus rien ne dépasse

L’arrivée des open space et du flex office a obligé les salariés à ranger leur bureau au cordeau. État des lieux.

Vous l’avez remarqué ? Aujourd’hui, les open space sont rangés au cordeau, plus rien ne traîne, plus rien ne dépasse. Cette tendance à la “zen” attitude appliquée au bureau est née il y a une quinzaine d’années. Elle est surtout liée à l’arrivée massive des open space, prenant de l’ampleur avec le fameux flex office, nouvelle marotte des grands sièges sociaux. BETC, Crédit Agricole, Mozilla, L’Oréal, Evaneos ou encore Nokia pour n’en citer que quelques-uns. Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. Autrefois, les bureaux des cadres étaient presque bordéliques. “Pendant les Trente Glorieuses, les cadres et ingénieurs étaient peu nombreux dans les entreprises. Ils avaient une place privilégiée entre les ouvriers et les dirigeants et avaient leur totale confiance”, affirme Danièle Linhart, sociologue du travail et directrice de recherche émérite au CNRS.

Depuis 20 ou 30 ans, le nombre de cadres et d’ingénieurs a considérablement augmenté. “Pour leur faire comprendre qu’ils étaient des salariés comme les autres, on leur a donné des espaces de travail restreints, fermés à l’époque, à l’image des ouvriers sur leur conduite de ligne. Le mode de disposition des espaces de travail rentre dans le cadre d’une disciplinarisation.” Quid des bureaux sur lesquels rien de dépasse ? “Cela traduit tout de même que les salariés ne sont pas maîtres chez eux. Ces espaces de travail rappellent qu’ils sont à la disposition de l’entreprise”, révèle Danièle Linhart.

bureau-desordre

Une productivité plus coûteuse

Sans oublier que le flex office peut engendrer un certain stress, lié au fait de ne pas avoir de bureau attribué par exemple. “Certains viennent plus tôt pour être certains d’avoir un bureau qui leur convient.” Malgré un management bienveillant de la part de la direction, le cadre doit […]

Source : Courrier cadres – courriercadres.com

Lire l’article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.