Quelle éthique pour l’intelligence artificielle ?

Aux quatre coins du monde, les institutions, les entreprises et les personnalités s’interrogent sur les grands principes de l’éthique de l’intelligence artificielle, qui apparaît comme l’un des enjeux clés du futur de cette technologie. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Depuis quelques mois, il ne se passe pas une semaine sans que soit annoncée une nouvelle initiative visant à définir un référentiel éthique de l’intelligence artificielle. En France, il y a eu le rapport de la Cnil, celui du député Cédric Villani, ainsi que plusieurs rapports parlementaires, comme celui de la Commission des affaires européennes du Sénat. A l’échelle internationale, l’OCDE et l’Europe travaillent aussi sur le sujet. Les entreprises ne sont pas en reste : de grands noms du secteur, comme Google, Microsoft ou Thales, en France, ont tous récemment annoncé leur projet de charte.

Si l’éthique semble être ainsi devenue un enjeu clé pour le futur de l’intelligence artificielle, les approches extrêmement variées et parfois surprenantes de certains acteurs montrent que cette notion recouvre des conceptions radicalement différentes.

De l’éthique « amorale » à l’éthique « moralisante »

Il y a d’abord les déclarations éthiques qui énoncent des principes certes louables, mais qui semblent « oublier » les références à des systèmes de valeurs universels. Prenons, par exemple, l’approche « Smart Dubaï » (agence gouvernementale chargée de la transformation de Dubaï en « smart city »). Son premier principe est bien l’éthique : « Les systèmes d’intelligence artificielle devraient être justes, transparents, responsables et compréhensibles ». Pourtant, aucune référence n’est faite à aucune valeur universelle. Certes, l’émirat précise également que « l’IA devrait bénéficier aux êtres humains et être alignée avec les valeurs humaines » et même que « l’IA devrait bénéficier à toute la société, être gouvernée au niveau mondial et respecter la dignité et les droits des […]

Lire l’article

Source : Emmanuel Bloch – hbrfrance.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.