Recrutement : attention aux coûts cachés !

Selon une étude du cabinet Mozart Consulting réalisée en 2017, le coût moyen global d’un recrutement s’établirait entre 50 000 euros et 100 000 euros pour les cadres supérieurs. Outre les coûts liés au sourcing, comment calculer le coût réel d’une embauche ? Voici comment traquer les dépenses liées au processus de recrutement.

Une perte de productivité

« Les entreprises oublient souvent de le prendre en compte, mais le départ d’un salarié représente une perte substantielle de chiffre d’affaires », souligne Victor Waknine, président du cabinet Mozart Consulting. Ainsi, le temps de latence entre la perte d’un salarié, l’arrivée effective de son successeur et la période nécessaire pour que celui-ci prenne en charge sa mission et atteigne le même niveau de compétences se situe à un an. « La moyenne de productivité annuelle d’un salarié dans le privé étant de 100 000 euros, le manque à gagner pour l’entreprise est donc considérable », analyse-t-il.

Un impact sur la motivation de l’équipe

« Il existe une trentaine de coûts liés au recrutement dont la moitié entre dans la catégorie des coûts cachés », rappelle-t-il. Parmi ces derniers : l’impact d’un départ de salarié sur le reste de l’équipe. « Une démission peut non seulement induire une surcharge de travail et donc augmenter la pression sur l’équipe en place, le temps que son successeur soit trouvé, mais […]

Lire l’article

Source : Stéphanie Marpinard – exclusiverh.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.