Recrutement digital et réactivité … où en est-on de cette promesse en 2019 ?

Si ce sujet vous est familier c’est normal ! Nous l’avions déjà évoqué dans un précédent article où nous traitions du lien ténu qu’entretiennent recrutement digital et réactivité. Aujourd’hui, à l’ère du recrutement 3.0, où le recours à des outils digitaux est devenu une habitude, nous sommes en droit de nous demander : ces outils tiennent-ils leur promesse ? Sont-ils réellement garants de réactivité pour les entreprises ? Comblent-ils les attentes des recruteurs ? Décryptage dans cet article.

Recrutement digital et réactivité : un enjeu pour les entreprises

D’une manière générale, le recrutement de nouveaux collaborateurs, et a fortiori de cadres, représente une prise de risques pour l’entreprise. En effet, s’il n’y a pas de chiffres précis, on évalue qu’un mauvais recrutement coûterait entre 12 000 et 100 000 euros.

Le principal enjeu des recruteurs étant d’engager des profils qualifiés, ceux-ci tentent de minimiser les risques en mettant en place des procédures de recrutement plus ou moins complexes. Mais avec le danger que cela rallonge les processus de recrutement !

Or, s’ils souhaitent ne pas se tromper au moment de recruter, les recruteurs aspirent également à gagner du temps. C’est ainsi que sont apparues de nouvelles pratiques RH et plus précisément des outils digitaux de recrutement.

Ces derniers ont 2 promesses :

      • Réduire les délais de recrutement.
      • Permettre aux recruteurs et aux managers de se dégager du temps, tout au long du processus de recrutement. Pour investir stratégiquement leurs ressources dans des tâches à plus forte valeur ajoutée.

En cette période de plein emploi des cadres [1], et de Guerre des Talents [2], cette stratégie de recrutement digitalisée est plus que jamais opportune. Et les recruteurs sont les premiers à le dire ! Quand on les interroge, 93% affirment que l’automatisation du recrutement offre un réel gain de temps et d’efficacité. Et 67% qu’elle contribue directement à une économie de temps et de ressources [3]. 

Or, pour que ces (multiples) outils digitaux soient utiles, il […]

Lire l’article

Source : Charlotte Roussel  – keycoopt.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.