Recrutement programmatique : un nouveau job à portée de clic

Pour trouver la perle rare, chasseurs de têtes et entreprises peuvent utiliser des algorithmes inspirés du marketing. Peu de start-up sont positionnées sur ce marché porteur.

Connecté à Internet, vous vous renseignez sur les horaires de votre prochain film. Soudain, sur votre écran, entre une réclame pour votre marque de vêtements préférée et des offres de billets d’avion en promotion, une bannière publicitaire peu ordinaire apparaît. Il s’agit d’une offre d’emploi pour un poste qui correspond parfaitement à vos attentes. Un miracle ? Non, plutôt une technique qui prend de plus en plus d’ampleur : le recrutement programmatique.

L’alliance marketing et RH

La technique s’inspire du marketing digital. Concrètement, à l’aide d’algorithmes, il est possible, pour une entreprise ou un cabinet de recrutement, d’identifier un candidat potentiel et de lui envoyer un message personnalisé sous forme d’encart publicitaire sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. En France, les recruteurs souhaitant opter pour cette technique d’approche peuvent recourir aux services de start-up telles que Golden Bees, Tradelab ou Seeqle. Peu sont capables de mener à bien cette tâche mêlant marketing traditionnel et RH. Dans un premier temps, le recruteur expose ses besoins en termes de géographie, d’années d’expérience, de hard et de softskills. Puis, au sein de la start-up, des data scientists conçoivent un algorithme qui identifie les candidats pertinents. Par la suite, des spécialistes du webmarketing achètent aux enchères des encarts publicitaires pour que la « cible» soit exposée au message.

Le recrutement programmatique correspond aux attentes de gros cabinets de recrutement tels que Manpower ou Michael Page mais aussi aux entreprises. S’il permet de dénicher des profils qualifiés, il peut aussi convenir au recrutement de métiers nécessitant peu de diplômes mais en pénurie de candidats tels que l’hôtellerie-restauration. Ainsi, une chaîne comme Courtepaille identifie des salariés travaillant en grande surface pour leur […]

Lire l’article

Source : Lucas Jakubowicz – magazine-decideurs.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.