Recruter en alternance : une stratégie RH porteuse de sens

En janvier 2019, près de 263 000 salariés travaillaient sous contrat de professionnalisation, et presque 450 000 sous contrat d’apprentissage (1). Des chiffres qui augmentent significativement : depuis 2017, on enregistre une évolution de + 16 % pour les contrats de professionnalisation, et de + 7 % pour l’apprentissage. L’alternance séduit donc de plus en plus les employeurs à la recherche de nouveaux talents… et pour de bonnes raisons  !

L’alternance, une solution de pré-recrutement de plus en plus mobilisée

Selon les dernières statistiques officielles (2), près de 70 % des jeunes de niveau CAP à BTS ont un emploi dans les 7 mois suivant la fin de leur contrat d’apprentissage. Et, parmi eux, 50 % travaillent au sein de l’entreprise dans laquelle ils étaient apprentis. Autant dire que l’alternance est réellement une voie d’excellence vers l’insertion professionnelle.

Ce phénomène n’est pas passé inaperçu de certains employeurs qui choisissent de faire appel à l’alternance pour élargir leurs stratégies de recrutement en passant par d’autres voies que le sourcing et l’évaluation classiques.

D’autant que ce dispositif offre plusieurs avantages, à commencer par la forte demande des candidats. Un succès qui s’explique, en partie, par la multiplication des formations en alternance, initiales ou professionnelles, tous niveaux d’études confondus. Ce vivier de candidatures représente dès lors une mine d’opportunités à exploiter, en particulier pour les recruteurs en quête de profils atypiques ou de métiers pénuriques.

L’accueil en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation leur permet de dénicher des talents « avant » leur entrée sur le marché du travail. Il est aussi l’occasion de minimiser les risques du recrutement : d’une durée de 6 à 36 mois selon les contrats, l’alternance constitue une sorte de période d’essai confortable et sans engagement contraignant, permettant d’envisager sur le moyen terme un éventuel recrutement définitif.

L’alternance : une occasion pour construire de façon collaborative les compétences de vos futurs talents

Un contrat de travail en alternance est toujours tripartite : il engage l’employeur, l’étudiant et l’organisme de formation — maillon essentiel du dispositif —. L’alternant y passera de 15 à 25 % de son temps dans le cas du […]

Lire l’article

Source : adecco.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.