Savoir ce qui vous freine et ce qui vous motive, voilà la clé du leadership

C’est aussi un moyen de devenir un meilleur dirigeant.

Lorsque les collègues d’Olivia, une directrice marketing monde, lui ont fait remarquer qu’elle monopolisait systématiquement la parole lors des conversations professionnelles, celle-ci a dû admettre son problème. Aucun des efforts qu’elle avait déployés jusqu’alors n’avaient pu venir à bout de ce travers. Prendre part à un programme de développement du leadership a toutefois marqué un tournant. Elle a pu y explorer ses propres freins et motivations, apprendre à mieux se connaître, et faire face aux défis qu’elle devait relever. Depuis cette formation, elle sait désormais que certaines de ses croyances l’empêchent de lâcher prise et la poussent à vouloir toujours contrôler la conversation. Car, en son for intérieur, elle est persuadée que « si vous voulez avancer et vous démarquer, on doit vous entendre », ce qui est un frein. A l’inverse, l’un des atouts d’Olivia, c’est sa grande capacité à travailler en équipe et sa faculté à apprendre en permanence. En être consciente lui a permis d’accorder plus d’attention à ses collègues lors de leurs discussions. Au point d’adopter désormais pour leitmotiv : « écouter pour apprendre ». Elle a même demandé à deux de ses collègues de lui envoyer un signal clair – un carton jaune, en quelque sorte – si elle parlait trop lors des réunions.

Dans le cadre des programmes de renforcement du leadership au sein desquels j’enseigne à l’INSEAD, j’ai remarqué que, parmi les objectifs en matière de développement personnel que les participants avaient en commun, il y avait : l’écoute active, l’arrêt du micro-management et un meilleur contrôle de ses émotions. D’autres dirigeants voulaient, eux, développer leur réseau ou  apprendre à mieux communiquer. Il existe en fait des centaines d’objectifs : à chacun le sien et les méthodes pour y parvenir.

Une profonde connaissance de soi

Tout ce travail autour du développement personnel est toutefois souvent plus facile à dire qu’à faire… mais ce qui est clair, c’est que pour relever ces défis, il faut avoir une profonde connaissance de soi. Le chemin du succès passe par l’exploration […]

Lire l’article

Source : Ian C. Woodward – hbrfrance.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.