Soft skills : le savoir-être, nouvelle clé de l’employabilité

Empathie, résilience, créativité… Les compétences comportementales ou soft skills ont de plus en plus la cote auprès des entreprises et des recruteurs. Sont-elles pour autant en train de détrôner les diplômes et les compétences techniques ? Quelles sont les soft skills les plus recherchées ? Et sont-elles suffisamment valorisées par les employeurs ? En partenariat avec Cadremploi, nous nous sommes penchés sur ces questions*.

Les soft skills : une notion devenue familière

Apparu il y a quelques années par opposition aux hard skills, autrement dit les compétences techniques ou académiques, le terme de soft skills s’est depuis fortement démocratisé. Ainsi, 84% des cadres reconnaissent être à l’aise avec cette notion de « compétences comportementales ». Cette proportion dépasse même les 90% chez les cadres des RH et du Marketing ou encore chez les dirigeants, coutumiers des formations en développement personnel.

Comment les cadres ont-ils été sensibilisés aux soft skills ? Pour 57% des répondants, à travers des articles (presse, blogs, sites RH et emploi, …), pour 24% seulement par le biais de leur entreprise (via l’évaluation des comportements lors des entretiens annuels ou des sessions de formation en management par exemple).

L’environnement de travail, vecteur d’identification et de mise en application des soft skills

Si l’entreprise n’est pas un vecteur d’information sur cette notion, 9 cadres sur 10 soulignent que l’environnement de travail joue un rôle clé dans l’identification des atouts comportementaux. Les collègues (68%) et les managers (57%), via des feedback réguliers ou lors des entretiens annuels d’évaluation, participent pleinement à la mise en exergue de ces qualités. En complément du monde de l’entreprise, l’entourage personnel joue également un rôle prépondérant (63%).

Quant à la mise en application quotidienne des soft skills, il apparaît que plus de la moitié des cadres (54%) les sollicitent autant que leurs compétences techniques. 31% utilisent même davantage leurs […]

Lire l’article

Source : michaelpage.fr

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.