Un ”vernis” intelligence artificielle est-il un plus sur son CV ?

Marketing, RH, finance, commercial… Vous n’êtes pas un expert de l’intelligence artificielle mais vous la sentez arriver dans votre domaine. Des formations courtes peuvent vous aider à muscler votre CV à certaines conditions. Avis de recruteurs.

L’intelligence artificielle, c’est un peu le nouveau digital. Faites le test, checkez vos mails, les titres de la presse, la com’ du gouvernement, les conférences et les salons, et vous verrez que l’IA est partout. Par conséquent, une question s’impose : cette « compétence » est-elle désormais un plus sur un CV ? Notamment pour les fonctions support (les fameuses).

Des formations courtes pour s’acculturer à l’IA

Les inscriptions aux sessions de formation « Intelligence artificielle : attentes économiques et défis » proposées en 2019 par Télécom Evolution ont fait le plein. Dans cette filière formation continue de Télécom ParisTech, comme pour les autres formations courtes dédiées au big data, Ons Jelassi Ben Atallah, enseignante-chercheuse à Télécom ParisTech, table sur une vingtaine de participants à chaque fois.

Leur profil ? «  Varié ! Il s’agit aussi bien de managers issus de direction de systèmes d’information, de la fonction commerciale, marketing ou encore des RH. Et ce, tous secteurs d’activité confondus. Ils viennent pour comprendre ce terme à la mode susceptible de rendre leurs organisations plus efficaces et donc plus performantes », observe-t-elle.

Même s’ils ne bossent pas directement dans l’intelligence artificielle (IA), ces « stagiaires » veulent en maîtriser les enjeux afin d’être capables d’en discuter avec des consultants externes avec qui ils vont peut-être travailler. Mais aussi avec les équipes techniques internes qui planchent sur le sujet. Ces formations courtes, qui ne sont ni diplômantes, ni certifiantes, ne devraient pas manquer de figurer sur leur CV ou autres profils LinkedIn. « C’est un moyen pour eux de montrer à leur entourage professionnel, interne ou externe, qu’ils sont prêts à s’investir sur le sujet », analyse-t-elle.

Sur le CV, soyez concrets !

Mais ce vernis IA peut-il actuellement faire la différence auprès de recruteurs ? Notamment sur les CV de candidats à des fonctions support. Un marketeur teinté d’IA est-il plus attractif qu’un candidat sans cette couche de vernis ? «S’il a mis en place des outils ou des actions concrètes en lien avec l’IA, type marketing automotion, alors oui c’est un vrai plus. Le côté opérationnel séduira […]

Lire l’article

Source : Sylvie Laidet – .cadremploi.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.